Des associations Belgo-Françaises contre la drogue à Lille et à Bruxelles

Prévenir la consommation de drogue avant qu'elle ne commence est l'approche nécessaire pour des collectivités sûres et saines.


Le weekend des 2 et 3 avril 2016, les associations Dites Non à la drogue Belgique et Non à la drogue, Oui à la vie France se sont à nouveau réunies à Lille le samedi et à Bruxelles le dimanche pour effectuer une vaste campagne d'information du public sur les dangers de la drogue, y compris le cannabis et l'alcool.

Les 16 volontaires avaient dressé samedi leur stand Place Rihour à Lille pour présenter tous les matériaux éducatifs qu'ils mettent gratuitement à la disposition de tout enseignant ou éducateur. Parallélement, ils ont distribué au public et aux commerçants alentours pas moins de 6100 livrets éducatifs sur les effets néfastes des drogues.

Le lendemain à Bruxelles, dans la longue rue commerçante de Brabant, les bénévoles ont approvisionné plus de 150 magasins, bars, marchand de glace ambulant, etc. avec près de 4000 livrets à l'intention de leurs clients. De l'avis même des commerçants, la drogue prospère dans cette zone de la Gare du Nord, justifiant encore plus cette action.

Au vu de l'accueil reçu, il est évident que le grand public est en demande de matériaux pour une réelle prévention primaire.

Il existe un contraste entre les propos de certaines autorités civiles qui poussent à la légalisation et l'inquiétude des parents, enseignants, chefs d'entreprises, agents de sécurité et aussi de travailleurs sociaux qui eux, au contraire, s'alarment de voir la drogue infiltrer le tissu social.
Tous assistent impuissants aux conséquences que cela entraîne au niveau individuel, familial,sur le lieu de travail et au niveau social.

Un héroinomane est même venu au stand se plaindre, désespéré,
qu'aucun des traitements qui lui avaient été proposés n'avaient mis un terme à son addiction, que c'était comme passer de Charybde en Scylla*!

Au niveau international, un intéressant avant-projet de résolution intitulé : Promotion de stratégies et politiques de prévention**, a été proposé lors de la 59ème session de la Commission sur les stupéfiants de l'UNODC qui, entre autre :

9. Demande aux États Membres de mettre en œuvre des mesures complètes de prévention de l’usage illicite de drogues qui envisagent le problème sous l’angle de l’individu, de la communauté et de la société dans son ensemble, y compris par des interventions en santé publique;
….
16. Encourage les États Membres à prendre des mesures préventives concrètes pour protéger leur population contre l’usage illicite de stupéfiants et de substances psychotropes en lui donnant les moyens d’acquérir, notamment par la formation professionnelle, les connaissances pratiques nécessaires à la vie quotidienne, de bénéficier à chances égales de possibilités constructives et productives, et d’assimiler les principes du soutien parental;

C'est dans ce contexte qu'agissent les bénévoles des associations mettant à la disposition du public des livrets informatifs, factuels et concis: La Vérité sur la drogue ; un kit de 13 livrets sur les drogues les plus consommées ; un DVD avec plusieurs documentaires de témoignages d'anciens toxicomanes qui ont pu sortir de l'enfer des drogues, des clips vidéos illustrant l'effet des drogues, et même un Guide de l'éducateur avec ses18 leçons.

Informez vous, consultez les outils didactiques de la Fondation pour un Monde sans drogue: www.fr.drugfreeworld.org
Parlez aux jeunes avant que les dealers ne le fassent, participez à nos actions de prévention: www.ditesnonaladrogue.be

(*) Signifie dans ce cas que l'on passe d'une drogue illégale à une drogue légale, mais cela reste toujours une drogue !
(**)UNODC Commission des stupéfiants Cinquante-neuvième session (14-22 mars 2016-Vienne) E/CN.7/2016/L.11/Rev.1 - Promotion de stratégies et politiques de prévention


      Partager Partager