L 'augmentation de consommation de drogue dans une société est un signe précurseur de la destruction du tissu social et des valeurs morales

Bruxelles.- Samedi 3 octobre, dans la nouvelle zone piétonne du boulevard d'Anspach à la hauteur de la Bourse, une équipe de 7 volontaires de l'association Dites Non à la Drogue a tenu un stand montrant ses différents matériaux éducatifs mis à disposition pour informer les jeunes sur les dangers que représente la consommation de drogues, partant du principe qu'aucune drogue est inoffensive.


Plusieurs enseignants furent intéressés par ces matériaux. Simultanément une partie des volontaires ont déposé chez les commerçants des livrets informatifs La Vérité sur la drogue qu'ils vont distribuer à leurs clients. Nombre de commerçants visités se plaignaient de la présence de dealers et de gangs dans cet espace rendu au public.

Le rapport 2014 de la Police fédérale montre une augmentation constante de la criminalité liée à la drogue avec une croissance de 7% pour la seule année 2014. Ce rapport mentionne également une forte augmentation dans le royaume des zones de production et de trafic de drogues s'étendant du cannabis aux nouvelles drogues synthétiques.

Aucune drogue ne sera jamais un élément anodin. Un dealer ne vous dira jamais les séquelles ni les drames que les drogues génèrent au niveau individuel, familial et sociétal, ni le nombre de morts qui sont associés à ces filières.

“L'élément le plus destructeur de notre civilisation actuelle est la drogue” écrivait Ron Hubbard.

Pour en savoir plus sur les drogues, visionnez les clips et le documentaire sur le website
http://fdfe.eu/




      Partager Partager