Les Droits de l'Homme, 66 ans après

Bruxelles.- Pour célébrer le 66ème anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme (DUDH), l'association Des Jeunes pour les droits de l'Homme a organisé dans l'auditorium des Églises de Scientologie pour l'Europe une conférence réunissant des spécialistes qui ont ensuite débattu, avec l'assistance, du problème du manque d'application de ces droits. Cette conférence fût introduite par la projection d'un documentaire “Les droits de l'homme :qu' est-ce que c'est?” et de plusieurs clips relatifs à la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. L'événement s'est terminé après la prestation très applaudie du duo Sing and Strum.


Dans le contexte mondial actuel les Droits de l'Homme sont un sujet très sensible et trop souvent leur objectif primordial est oublié comme mentionnée dans le préambule de la Déclaration universelle des droits de l'Homme des Nations Unies de 1948 : “La reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde.”
 
Lors de la conférence, il a été mentionné, au-delà de toutes controverses, l'engagement héroïque de la jeune Pakistanaise Malala Yousafzaï, Prix Nobel de la Paix 2014, aux côtés de l'Indien Kailash Satyarthi, en faveur de la scolarisation des filles et de tous les enfants du monde. « Nos livres et nos stylos sont nos armes les plus puissantes. Un enseignant, un livre, un stylo, peuvent changer le monde » avait - elle déclaré en 2013 aux Nations-Unies.


Les 30 articles de la DUDH constituent la base d'une civilisation où les gens peuvent bénéficier de toutes les libertés fondamentales auxquelles ils ont droit et où les peuples peuvent vivre dignement et en paix.
 
Tous les intervenants ont reconnu que 66 ans après la signature de la DUDH, en 1948 à Paris, les progrès réalisés n'étaient pas ceux attendus bien que, au niveau des Etats signataires, il y ait eu tout de même un impact non négligeable.
 
Mais la condition reste que ces droits soient d'abord connus, d’où l'importance de l'éducation, et ensuite de leur mise en application ainsi que le disait l'humaniste Ron Hubbard : “Les Droits de l'Homme doivent être un fait et non une utopie.”
 
Pour vous informer sur les activités de la Fondations "Des Jeunes pour les Droits de l'Homme" voir les documentaires, les vidéos et les livrets, consultez: youthforhumanrights.org
 
Contact presse: Agnès BRON 02 533 2800 ou 0483 001.680
 

      Partager Partager