Marche et Concert pour l'éducation aux droits de l'homme en Belgique


Marche et Concert pour l'éducation aux droits de l'homme en Belgique
Le 10 Décembre, la branche belge des Jeunes pour les droits de l'homme (YHRI) a commémoré le jour des Droits de l'Homme des Nations Unies, en commençant par la troisième édition de “la Marche internationale pour les droits de l'homme.” Comme dans plus de 40 pays sur 6 continents, enfants, parents et étudiants de tous les âges ont rejoint la marche pour sensibiliser les autres à la Déclaration des droits de l'homme des Nations Unies.

L'événement en Belgique a inclus une distribution de materiaux éducationnels sur les droits de l'homme et un concert qui s'est tenu le soir dans l'auditorium des Eglises de Scientologie pour l'Europe (Bruxelles). Le concert était composé de musique classique, pop, folk et soul, et s'est terminé par une prestation de mime illustrant, avec une touche d'humour, un article de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Devant plus de 100 personnes venant de différents pays européens et de la communauté internationale, le porte-parole des Jeunes pour les droits de l'homme de Flandres a rendu hommage a tous les défenseurs des droits de l'homme afin d'inspirer la nouvelle génération.

En 2009, ce sont les réseaux sociaux qui ont permis à un groupe de jeunes et dévoués activistes des droits de l'homme, d'horizons religieux, ethniques et culturels très variés de se rencontrer et de partager leur idées. De cette rencontre virtuelle, l'idée de la première marche internationale est née.

Tenue dans 12 pays en 2009 et 27 en 2010, ses membres attendaient une participation de 41 pays en 2011 : Australie, Autriche, Bangladesh, Barbades, Belgique, Bénin, Colombie, Cambodge, Danemark, Equateur, Egypte, France, Gambie, Allemagne, Ghana, Haïti, Hollande, Honduras, Inde, Italie, Japon, Kenya, Mongolie, Maroc, Népal, Nigéria, Pakistan, Panama, Russie, Ecosse, Afrique du Sud, Suisse, Sri Lanka, Taiwan, Tanzanie, Ukraine, Uganda, Royaume-Uni, Etats-Unis d'Amérique, Vénézuela et Zambie.

La Déclaration universelle des droits de l'homme est née de la détermination de défenseurs des droits de l'homme a prévenir des abus comme ceux commis pendant la Seconde Guerre Mondiale. Malgré cette institution, plus de six décennies après que la Déclaration fut adoptée, la plupart des pays n'imposent pas l'éducation aux droits de l'homme dans leurs écoles, résultant en une ignorance répandue de ce document et de son contenu.

YHRI est une organisation laïque à but non lucratif fondée en 2001 par l'éducatrice Dr. Mary Shuttleworth. Ayant passé plus de 30 ans à travailler avec des jeunes, elle réalisa combien les jeunes sont vulnérables lorsqu'ils ne connaissent pas leurs droits.

“Il est important qu'ils sachent non seulement qu'ils ont des droits” dit le Dr. Shuttleworth, “mais aussi, en accord avec l'Article 29 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, ils ont la responsabilité de protéger leurs droits et ceux de leur pairs. C'est exactement ce que font ces jeunes en organisant et participant à la Marche internationale pour les droits de l'homme.”

Basé aux Etats Unis et avec plus de 180 groupes à travers le monde, le but de YHRI est d'éduquer les jeunes sur les droits de l'homme et particulièrement sur la UDHR de facon à ce qu'ils deviennent des défenseurs de la tolérance et de la paix.

Les 30 articles de la Déclaration universelle des droits de l'homme sont présentés sous forme de clips vidéos accessible pour les jeunes.

      Partager Partager