Opération « un quartier propre ça me concerne » avec l'association « Le Chemin du bonheur »

Bruxelles.- Dimanche 8 novembre 2015, dans le quartier de la Gare du Nord, une dizaine de bénévoles de l'association « Le Chemin du bonheur » ont porté un coup efficace à la saleté et distribué le livret
« Plus cool la vie - Le Chemin du bonheur ».


Pendant que des bénévoles remplissaient des sacs de détritus, d'autres distribuaient dans les boutiques du quartier le livret « Plus cool la vie » un code moral qui préconise, entre autre, de prendre soin de son environnement.

Les commerçants ont tous approuvé cette action et ont réservé une place de choix sur leur comptoir pour exposer ce livret à leur clientèle. L'un d'entre eux était très ému lorsqu'il a reçu les bénévoles dans sa boutique : « Regardez dehors, j'ai beau nettoyer moi-même plusieurs fois par jour je n'arrive jamais à avoir un devant de porte propre. Les services municipaux sont débordés … il faut que chacun y mette du sien... » Il a encouragé les bénévoles avec beaucoup de conviction.

Lorsque les bénévoles ont terminé leur mission ils pouvaient juger de la différence d'un seul coup d’œil. Sur le chemin du retour ils n'ont pas cessé de croiser des personnes plongées dans la lecture du livret comme ce jeune homme encapuchonné adossé à un mur, cet ouvrier des services de nettoyage qui s’octroyait une courte pause pour prendre connaissance des préceptes, et bien d'autres encore.

L'humaniste Ron Hubbard a posé cette question à laquelle il a également apporté la réponse : « Qu'est-ce qui a fait de chaque homme un miséreux en matière de bonheur ? Les transgressions des us et coutumes de sa race, de son groupe, de sa famille ! ».

Le livret « Plus cool la vie », que l'on pourrait comparer à un manuel du bon sens contient les 21 préceptes sur lesquels tous les hommes de bonne volonté peuvent s'accorder pour mener une vie heureuse.

Pour plus d'informations sur les campagnes du « Chemin du bonheur » rendez-vous sur le site www.chemindubonheur.fr


Contact presse : Agnes Bron


      Partager Partager