Réflexions sur les persécutions raciales et religieuses

Bruxelles – Ce jeudi 18 février s'est tenue la conférence-débat organisée par la CCDH Belgique (Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme) : “Réflexions sur les persécutions raciales et religieuses”, dans l'auditorium des Eglises de Scientologie pour l'Europe.


Le but était de mettre en évidence au cours de l'histoire récente de l'humanité des similitudes dans l'origine de certaines persécutions raciales, ethniques et religieuses.

Fut visionné un chapitre de la vidéo de CCDH : Psychiatrie : La vérité sur ses abus.

Enfin, un invité d'origine juive a partagé avec nous la tragique histoire de sa famille déportée, dans une France coupée en deux sous l'occupation allemande.

Les sujets considérés étaient le peu connu génocide des ethnies Herero en Namibie (1904-1907) et ses camps de la mort, qui s'est poursuivi, basé sur la même idéologie de l'eugénisme de Francis Galton et de l'hygiène raciale de Eugen Fisher, par l'holocauste de la Seconde Guerre Mondiale, la guerre du Kososvo (1989-1999) et la mise en place de l'apartheid en Afrique du Sud avec le psychologue hollandais Hendrik Verwoed.

A été mis en relief l'important rôle des psychologues et psychiatres dans la diffusion et la mise en oeuvre de ces idées.

Et de rappeler qu'aux USA, Margaret Higgins Sanger (1879-1966), militante féministe et aussi soucieuse de l'eugenisme, écrivait : « Toutes les misères de ce monde sont imputables au fait que l’on permet aux irresponsables ignorants, illettrés et pauvres de se reproduire sans que nous ayons la moindre maîtrise sur leur fécondité ».

La CCDH a été co-fondée en 1969 par l’Église de Scientologie et le Dr Thomas Szasz, professeur émérite de psychiatrie de New York, à une époque encore pas si lointaine où les patients étaient entreposés dans des établissements, et dépouillés de tous droits constitutionnels, civils et humains.

La CCDH se consacre exclusivement à mettre un terme aux abus dans le domaine de la santé mentale et à la protection des droits des patients

Pour vous documenter : www.cchr.org

En français : fr.cchr.org



      Partager Partager